Des transactions aux interactions

Les grands volumes de données (« Big Data ») n'ont rien à voir avec un simple volume de données. Il s'agit de nouveaux types et de nouvelles sources de données qui aident à mieux connaître le marché et qui donnent à l'entreprise un avantage.

Pendant des années, les services informatiques ont géré les données transactionnelles contenues dans les bases de données relationnelles. Au fil du temps, ces données ont gagné en volume et en complexité, sans compter qu'il existe à présent une source supplémentaire de données auxquelles les entreprises doivent s'intéresser : les grands volumes de données d'interaction. Ce nouveau type de données représente à la fois les interactions issues des réseaux sociaux (interactions générées par l'homme) et les interactions issues des machines (interactions générées par les appareils). Dans les deux cas, le volume de ces données est conséquent et il ne cesse de croître, tant au sein qu'au-delà du pare-feu. Le défi pour les entreprises est de comprendre et d'extraire de ces sources de données complexes et non structurées des données de business intelligence utiles.

L'opportunité offerte par les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont changé le rôle de l'informatique d'entreprise qui ne se cantonne plus à automatiser les transactions et qui facilite désormais les interactions. Les sites de réseaux sociaux, par exemple Facebook, Twitter, LinkedIn, Foursquare et Google+, ont envahi nos vies et leur adoption par les utilisateurs ne cesse de s'accélérer. Les réseaux sociaux déclenchent une avalanche de données, véritablement source de promesse pour l'entreprise – tant en termes de gestion de la marque que de découverte de nouveaux canaux de distribution. Les clients parlent et ce qu'ils ont à dire se retrouve dans des milliards de messages. Ils communiquent sur ce qu'ils sont, sur ce qu'ils aiment et sur ce qu'ils n'aiment pas. Ce flux incessant de données provenant des réseaux sociaux fournit des niveaux sans précédent de commentaires. Il offre aux entreprises une opportunité unique d'écouter ce que leurs clients ont à dire, de glaner des informations intelligentes et d'engager un dialogue interactif pour renforcer leur avantage concurrentiel et créer de nouvelles opportunités commerciales.

Les technologies d'intégration de données proposent une approche puissante et unifiée qui favorise l'exploitation de ces importants volumes de données issues des réseaux sociaux et les transforme en arme concurrentielle. En capturant ces données d'interaction et en les associant à des sources de données plus traditionnelles, aussi bien sur site que dans le cloud, les entreprises, tous secteurs d'activité confondus, peuvent mieux comprendre le comportement de leurs clients et ainsi mieux engager des interactions clients « one-to-one » et définir des tendances générales. Il est ensuite possible d'analyser, de regrouper et de normaliser les données issues des réseaux sociaux en un format quel qu'il soit et de les rendre accessibles pour analyser le comportement des clients. Une telle analyse peut générer de nouvelles connaissances déterminantes qui renforcent la gestion de la relation client (CRM) et incitent à davantage d'initiatives marketing traditionnelles. Avec la gestion des données de référence, il devient possible de créer une vue unique et fiable du profil des clients. De plus, en enrichissant cette vue avec les données provenant des interactions issues des réseaux sociaux, l'entreprise acquiert de nouvelles connaissances sur le comportement des acheteurs. Les données transactionnelles classiques vous permettent de savoir a posteriori ce qui se passe avec votre client – alors que les données issues des interactions vous offrent une vue plus perspicace et précieuse de la situation et vous permettent d'anticiper. L'intégration de données est la technologie qui permet de révéler ce potentiel.

Les données issues des appareils participent à la croissance du volume de données

La croissance exponentielle des données s'explique en grande partie par les données générées par les appareils, une croissance qui, soit dit en passant, se poursuivra dans les limites autorisées par la loi de Moore. Parmi ces données, citons : les données des périphériques mobiles, les journaux d'exploitation, les informations issues des capteurs, les données de GPS, de cartographie par géolocalisation, d'image, le texte du Web, l'enregistrement des chemins de navigation Web, les données scientifiques et les données médicales. À l'avenir, ces données seront très certainement celles qui participeront le plus à l'explosion du volume de données. Avec l'avènement des smartphones, elles atteignent déjà un volume critique. Concrètement, Cisco prédit que le trafic des données mobiles à lui seul atteindra 6,3 exaoctets par mois en 2015.

Si de nombreuses entreprises réalisent dès à présent l'étendue de la manne d'informations provenant de ces appareils, la plupart ne sont pas équipées pour les traiter. Dans la mesure où elles se sont concentrées sur le traitement des données transactionnelles, elles ne disposent pas de la technologie nécessaire pour collecter, regrouper et traiter les volumes de données non structurées et semi-structurées provenant de ces sources externes. L'intégration de données permet aux entreprises d'exploiter les données issues de ces appareils. Elle leur permet d'établir une connexion à ces données, de les collecter, de les regrouper, de les mapper, de les normaliser et de les transformer, puis de les transmettre à un système capable de les traiter ou de les analyser. Cela peut vouloir dire résoudre les données d'identité ou d'emplacement via la gestion des données de référence, rechercher des modèles d'événements, par exemple des pannes système, et utiliser le traitement des événements complexes pour prendre une décision, ou encore publier les données sur un système analytique pour rechercher les tendances ou effectuer un reporting.

Les grands volumes de données offrent de superbes opportunités

Les données issues des réseaux sociaux et des appareils sont autant de nouvelles sources importantes de données qui permettent aux entreprises d'améliorer leur dimension métier. La plate-forme Informatica offre la technologie d'intégration de données nécessaire à votre entreprise pour exploiter cette manne d'informations. En associant les données transactionnelles classiques aux nouvelles données issues de ces interactions, votre entreprise sera prête à profiter des immenses opportunités offertes par les grands volumes de données.